Le Reacteur - LogoLe Reacteur - Logo
RecruteursÉvénementsBlogPodcastPostuler

Entrepreneuriat

Comment devenir développeur Web indépendant ?

29 janvier 2022

--- Xavier Colombel

Le développeur Web, l’as de la programmation des sites Internet, peut soit exercer au sein d’une entreprise en tant que salarié, soit proposer ses services en tant qu’indépendant. Cette dernière option est de plus en plus choisie dans le milieu, en raison de l’autonomie qu’elle offre, ainsi que de la liberté hiérarchique. Vous avez pour projet de vous lancer en tant que développeur Web indépendant mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Voici comment faire pour démarrer sereinement dans l’univers de la programmation en freelance !

Comment se former ?

Vous le savez déjà sûrement : exercer en tant que développeur Web ne nécessite pas obligatoirement d’être diplômé. En revanche, justifier d’une formation peut être particulièrement utile pour rassurer vos clients et vos prospects lorsque vous êtes freelance. Pour eux, c’est l’assurance que la personne à qui ils font appel dispose des connaissances nécessaires pour effectuer les missions confiées. De nombreux diplômes existent et certains s’obtiennent en trois ans ou moins comme :

  • Un BTS Systèmes numériques (option informatique et réseaux)
  • Un DUT Informatique
  • Une licence pro métiers de l’informatique : conception, développement et test de logiciels
  • Une école privée en informatique (3 à 5 ans)
  • Un bootcamp de développeur Web et Mobile, à temps plein ou à temps partiel

Outre ces diplômes, des formations professionnalisantes nouvelle génération existent : elles vous permettent d’acquérir les compétences de bases en quelques semaines ou quelques mois, aussi bien à distance qu’en présentiel. Certains organismes comme OpenClassRoom (accessible avec votre CPF) ou les Bootcamp du Réacteur sont ainsi bien reconnus par la profession et pourront faire mouche sur votre CV.

Quelles sont les compétences à avoir ?

Pour programmer des sites Internet en tant que freelance, des compétences complémentaires peuvent être nécessaires, en fonction de ce vers :

  • Connaître les langages de programmation et ne pas hésiter à se spécialiser : HTML/CSS, JavaScript, React, Vue.js, PHP, SQL, etc.
  • Savoir utiliser les outils de Content Management System (CMS) - ou Système de Gestion de Contenu (SGC) - et d’édition de code.
  • Savoir s’adapter en fonction des contraintes des clients (temps, ton, budget, etc.)
  • Être créatif et innovant pour apporter vos idées sur le développement d’un site Internet

La maîtrise de l’anglais est également un atout de taille qui vous permettra non seulement de comprendre les subtilités du code, mais aussi de pouvoir travailler avec des clients situés aux quatre coins de la planète.

Quel statut juridique ?

Une fois le diplôme obtenu et les compétences acquises, la prochaine étape est la création de votre activité d’indépendant. Cela passe par le choix d’une forme juridique. En tant que freelance, plusieurs possibilités s’ouvrent à vous :

  • L’Entreprise Individuelle (EI) ou l’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) dont la micro-entreprise fait partie (aussi appelée auto-entreprise)
  • La Société par Action Simplifiée Unipersonnelle (SASU)
  • L’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)

À vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux selon leurs caractéristiques (création, gestion, etc.). La micro-entreprise est la forme la plus simple à créer et gérer, mais vous serez soumis à des plafonds de chiffre d’affaires annuels que vous risquez vite de dépasser si votre activité décolle. En Entreprise Individuelle classique, tout comme en auto-entreprise, vous agirez en votre propre nom : votre patrimoine personnel et professionnel sont confondus. En revanche, si vous optez pour une société comme l’EURL et la SASU : pas de limite de chiffre d’affaires, vous agissez au nom de votre société et pas en votre propre nom et limitez donc les risques personnels.

L’immatriculation : comment faire ?

Place ensuite à l’immatriculation de votre entreprise.

Entreprise Individuelle et micro-entreprise

Si vous optez pour l’entreprise individuelle (y compris l’auto-entreprise), les formalités sont simplifiées : il suffit de déposer votre dossier de création au Centre de Formalités des Entreprises.

Création d’une société (SASU, EURL)

En ce qui concerne la SASU ou l’EURL, la procédure de création s’effectue en trois étapes importantes :

  • La rédaction des statuts
  • La publication d’une annonce légale
  • L’immatriculation de votre société

Vous avez peur de mal faire ou êtes allergique aux démarches administratives ? Simplitoo et ses experts prennent en charge vos formalités de création de société de A à Z !

Faut-il se protéger ?

Le métier de développeur Web - bien qu’il ne soit pas dangereux - nécessite tout de même d’être prudent. Des risques sont à anticiper :

  • La perte de données confidentielles
  • La divulgation de ces données
  • Un retard sur vos services
  • La dégradation du matériel si vous utilisez celui de vos clients.

Afin de prévenir ces incidents, il est conseillé - mais pas obligatoire - de souscrire à une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC PRO). Cette dernière vous couvre en cas de sinistre causé à l’un de vos clients.

Attention en revanche, l’assurance RC Pro ne prend pas en charge les dommages causés sur votre propre matériel. Veillez donc à bien être assuré en cas de pépin, en souscrivant par exemple à une assurance professionnelle multirisques. Cette dernière couvre vos biens personnels en cas de dégradation, notamment votre ordinateur.

Comment trouver des clients ?

Vous êtes prêt·e à lancer votre activité de développeur·se Web indépendant·e ? Il ne vous reste plus qu’à trouver des clients pour mettre à profit votre expertise. Pour cela, il vous faut mettre en place des stratégies commerciales et de communication pour présenter votre activité à vos prospects.

Vous pouvez réaliser une étude de marché qui vous aidera à établir le portrait-robot de vos cibles et planifier une stratégie commerciale en adéquation. Pour ce faire, posez-vous les bonnes questions :

  • Qui sont vos clients ?
  • Ont-ils l’habitude de solliciter l’aide d’un développeur ?
  • Quels sont leurs besoins ? Leurs budgets ? Leurs contraintes ? Dans quelles mesures seraient-ils amenés à faire appel à vos services ?
  • Comment les convaincre ?

Par la suite, plusieurs moyens sont possibles pour communiquer sur votre activité : flyers, site Web, réseaux sociaux (LinkedIn) ou tout simplement le bouche-à-oreille.

Enfin, vous pouvez également vous tourner vers des sites d’offres de missions. Ces plateformes vous mettent en relation avec des clients à la recherche de services comme les vôtres.

Vous voilà maintenant paré·e pour vous lancer dans l’aventure du développeur Web en freelance ! Attention, ne vous précipitez pas et allez-y à votre rythme afin d’éviter toute erreur dans votre processus de démarrage !

Xavier Colombel

Partager l'article

Entrepreneuriat

Ce qu'il faut savoir avant de créer un MVP d'application Mobile.

20 octobre 2021

Xavier Colombel

Entrepreneuriat

Ce qu'il faut savoir avant de créer un MVP d'application Mobile.

20 octobre 2021

Xavier Colombel

Nombre d'entrepreneurs souhaitent créer un MVP pour lancer leur produit ou service. Sans connaissances techniques et sans moyens financiers suffisants, il est parfois compliqué de faire les bons choix. Dans cet article, je vais vous expliquer comment mettre toutes les chances de votre côté pour aboutir à la création de votre MVP.

Le Reacteur

9 rue du Château d'Eau

75010 - Paris, France

oi.ruetcaerel@tcatnoc+33 (0)1.79.738.728

Déclaration d'activité n°11755531275

Référencement DataDock n°0029509

Bootcamp

Developpeur Web et Mobile - Temps PleinDeveloppeur Web et Mobile - Temps Partiel
Logo Ville de ParisLogo Île de FranceLogo NumeumLogo DatadockLogo Défi MétiersLogo La French Tech

2022 © Le Reacteur Tous droits réservés - Made with React